Merlin Story

L'histoire se passe après la saison 3. Qu'est devenue Morgane ? Et Morgause ? Arthur pourra-t-il être avec Guenièvre ? Merlin dira-t-il son secret à Arthur ? Quel camp choisirez vous ? Venez écrire la suite de Merlin.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Helika [ PV Helika ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Arthur Pendragon
Héritier du Trône et frère de coeur d'Anya
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 02/04/2011

Feuille de personnage
Rang Sociale: Prince de Camelot
Or: 100
Sacoche:

MessageSujet: Helika [ PV Helika ]   Ven 8 Avr - 21:14

C'était un nouveau jours qui se levait sur Camelot. Dehors le soleil brillait et le bruit des sabots des chevaux se faisaient entendre ainsi que des voix d'hommes. Dans les couloirs du châteaux aussi on entendait des bruits. Des pas, des voix de femmes et d'hommes tout ceci réveilla le jeune prince qui émergea lentement de son sommeil.

- Merlin, qu'est-ce que tout ce bruit ?

Encore allongé, il mit son bras gauche sur son visage et tourna la tête sur sa gauche afin de voir son serviteur.

- Merlin ?

N'entendant pas de réponse et ne le voyant pas, Arthur se redressa sur son séant et regarda le tour de ses appartements.

- Bon sang...Où est-il ?

Il se leva et fût obligé de prendre lui-même ses affaires. Pas de petit déjeuné non plus, rien. Le jeune prince soupira. Cet idiot avait intérêt à lui fournir une bonne explication ! Une fois qu'il fût vêtu, il ouvrit la porte de sa chambre et vit passer une servante, un garde tour à tour. C'est alors qu'un mal de tête le prit, ce mal de tête où vous avez l'impression que l'on vous enfonce un tournevis dans les tempes.

Arthur grimaça un peu en se tenant la tête puis se demandât comment allait son père. Décidant d'aller dans la salle du trône il s'y dirigea et y entra mais, ne vit personne. Cela ne l'étonna guère en fait, Le roi avait été profondément marqué par les derniers évènements et avait du mal à se remettre.
En attendant que celui-ci aille mieux, Arthur avait décidé grâce à l'appuie de ses compagnons, de prendre les choses en mains, afin de ne pas laisser la cité sans régent.

Il alla donc vers les appartements de son père et entra dans la chambre. Il était seul et encore alité. Le jeune homme alla à son chevet et lui prit la main en le regardant.


- Père, je vais lancer des recherches concernant Morgan. Concernant Camelot ne vous faites pas de soucis. Je m'en occuperai le temps que vous vous remettez.

Faisant un courte pause il ajouta :

- Je vous fait la promesse que nous les retrouverons, elle et Morgause.

Doucement, il reposa la main du roi le long de son corps dans son lit, le regarda une dernière fois puis lui tourna le dos et s'en alla. Arthur se dirigea vers les appartements de Gaïus et Merlin, espérant trouver son serviteur et une potion qui lui ferai passer son mal de tête. Arrivé devant la porte, il toqua et entra en regardant autour de lui :

- Gaïus , vous êtes-là ?

Etant d'abord sur le pas de la porte, il entra franchement et se mit à soulever ça et là quelque livre tout en continuant de parler.

- Merlin ?

Le jeune homme laissa le livre qu'il avait prit et leva la tête pour demander d'un ton quelque peu exaspéré :

- Y a t-il quelqu'un ici ou êtes-vous tous les deux sortis ?

C'est alors, qu'il entendit le bruit d'une porte s'ouvrir, celle de la chambre de Merlin. Arthur tourna la tête vers celle-ci et s'apprêtait à dire quelque chose lorsqu'il vit que la personne qui lui apparût n'était en aucun cas son serviteur mais, une jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helika
Surveiller l'idiot pour sauver le crétin
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 03/04/2011
Age : 26
Localisation : Camelot * Derrière Gaius ou Gwaine, ça dépend de l'heure ...

Feuille de personnage
Rang Sociale: Apprenti docteur de Gaius
Or: 100
Sacoche:

MessageSujet: Re: Helika [ PV Helika ]   Ven 8 Avr - 22:24

Ce qui est un peu troublant dans le fait d'être un loup est qu'on vit comme un loup. Ou du moins, les plus grandes habitudes sont dures à enterrer. Comme le cycle du sommeil. Les loups vivent généralement la nuit, pour la chasse. Helika est donc un oiseau nocturne. Le problème, quand on essaie de vivre comme un humain, c'est qu'on ne peut pas vivre la nuit et dormir le jour. Premièrement, c'est très louche, deuxièmement, c'est dangereux. Gaius n'est pas là tout le temps le jour, donc elle est vulnérable au danger si quelqu'un entre pour venir dans sa chambre. Paranoïaque ? Après ce qu'elle a vécu, oui ! Si quelqu'un voyait son tatouage, c'est finit, zup, plus rien, le destin anéanti et sa promesse de libération à jamais perdue. Hors, le truc d'Arthur le roi, pour elle ce n'était rien, un roi de plus un roi de moins. Oh pour la magie ? Oui, bien sûr, cette même magie qui l'avait condamné sans raison dès la naissance ! Donc, non, elle ne restait pas ici pour Arthur et son destin, ni même vraiment pour Merlin. Elle voulait se faire libérer, que Merlin réussisse son destin et qu'elle soit enfin libre de vivre. Bon, s'était aussi son frère, mais à quoi bon, elle n'avait même pas le droit de lui dire...

Donc, pour en revenir au sommeil, c'était avec peine qu'elle essayait de dormir la nuit. Elle en passait la grande majorité à regarder son plafond ou bien à regarder dehors par la fenêtre. Même si elle restait toute la journée éveillée, la nuit elle ne dormait pas beaucoup, c'était contre nature et la nature est dure à faire flancher. Elle est disons tenace et respecte les codes ancestraux. Les loups ont toujours dormi le jour, point final. Saleté de malédiction. Elle réussissait toujours à trouver le sommeil lorsque le soleil se levait et quelques heures après, tout le bruit du château devenait insupportable. Comment dormir alors que son professeur lui crie de venir déjeuner ... Il fallait être reconnaissante tout de même ! Elle avait un toit, un lit et de la nourriture. Elle n'avait jamais eu les trois réunis aussi loin qu'elle puisse se souvenir.


- Bon appétit.

- Merci Gaius, si cela ne vous dérange pas, je crois que je vais prendre quelques heures de plus de sommeil.

Gaius accepta, loin les regards curieux de Merlin. C'était un énorme passe droit, comme si elle venait d'une famille noble et même encore, faire la grasse matinée n'avait rien de bien vu ! Si seulement elle pouvait expliquer à Merlin... Il comprendrait, après tout, il était lui aussi obligé de se cacher ? Pourquoi devait-elle garder le silence ? Maintenant il allait la voir comme une paresseuse. Elle essayerait de se rattraper, car aujourd'hui, quelques heures de sommeil lui feraient du bien. Elle retourna donc dans ses draps encore chauds et se calla dans son lit, la couverture par dessus la tête, trouvant le repos qu'elle méritait. Rien ne viendrait la déranger, les deux hommes étaient partis au marché.

- Gaïus , vous êtes là ?

Non, il n'est pas là. Au revoir. On part. Elle ne voulait pas se lever, mais le fait de savoir que quelqu'un se trouvait proche de son entrée de chambre la mit sur les nerfs. Il ne fallait pas qu'il entre, qu'il la voie. En tenue de nuit, son tatouage était visible, c'est pourquoi, en faisant le moins de bruit possible, elle se leva pour enfiler sa tenue civile. Une tenue masculine dans le beige, sans exception. Même si elle était maintenant habillée, elle n'allait pas se présenter devant l'inconnue, il allait surement partir rapidement de toute façon.

- Merlin ?

Bon... il voulait vraiment parler à quelqu'un, c'est ce qui la stressa. Ce serait la première fois qu'elle s'adressait à quelqu'un du château sans Gaius si jamais elle devait sortir. Devait-elle dire qu'il était absent ou qu'il allait revenir bientôt ? Quel choix de mot était le meilleur ? Stupide pensée inutile... Allez debout et va lui parler ! Soit poli et aime ta nouvelle vie, il n'y a aucun danger !

- Y a t-il quelqu'un ici ou êtes-vous tous les deux sortis ?

Elle pousse la porte, sure d'elle, droite, le regard fixe devant elle pour essayer de démontrer une attitude ferme et autoritaire qui était fausse.

- Ils sont sortis...

Qui est se jeune homme ? Ce jeune blond sortit tout droits d'un songe ? Un chevalier, un prince, ou encore mieux, un prince charmant ? Merlin aurait dû dire qu'il avait des amis aussi beaux... Certes, être maudit n'empêche pas d'aimer avoir une belle vue sur le genre masculin... Après avoir traversé de grands royaumes, elle n'avait jamais vu de beauté comparable à celui-ci. Personne ne pouvait passer à côté voyons, surtout ses yeux, comment les évités, comment ne pas les regarder ? Ils étaient comment envoutant et Helika se retrouvait l'envouté. Envouter par l'amour ou la beauté ? Coup de foudre ou coup de coeur ? Elle aurait tendance à dire le deuxième, elle n'avait jamais aimé et aucun homme ne l'avait séduite seulement en restant planté debout. Allez, on se ressaisit et on se rappelle qu'on doit être poli en l'absence de Gaius et prendre les commandes pour lui.

- Je peux vous aider ? ... Je suis Helika... Vous savez... l'apprenti de Gaius...

Un enfant apeuré aurait parlé de la même façon qu'elle, c'est à dire, hésitant, mal et n'ayant que le seul désir d'aller se cacher sous son lit pour éviter d'être vu, d'ailleurs, elle restait dans sa chambre, elle avait seulement ouvert la porte.


Dernière édition par Helika le Jeu 14 Juil - 12:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Pendragon
Héritier du Trône et frère de coeur d'Anya
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 02/04/2011

Feuille de personnage
Rang Sociale: Prince de Camelot
Or: 100
Sacoche:

MessageSujet: Re: Helika [ PV Helika ]   Lun 11 Avr - 23:15

Une voix venait enfin de se faire entendre. En coin de porte Arthur pu entrevoir des cheveux bruns et plutôt long. D'après ces deux indices il en déduisit donc qu'une femme se trouvait en ces lieux.

- Ho...

Ils étaient donc sortis. Pourquoi cet idiot brun n'était-il pas venu le lui dire ? Cela lui aurait évité de se retrouver ici avec une inconnue. Enfin bon passons, le jeune homme était là pour une raison bien précise mais, la personne qu'il cherchait n'était pas ici.

- Hé bien j'étais venue pour une raison précise mais, je repasserai plus tard.

Le jeune prince regardait la jeune fille derrière la porte, puis celle ci se présenta.

- Ho ! C'est donc vous ? Oui j'ai entendu dire que Gaïus avait une apprentie en plus de Merlin.

Le jeune homme se présenta à son tour en essayant d'avoir un ton normal – c'est à dire sans être arrogant ou hautain- et s'approcha un peu de la porte voulant lui serrer la main.

- Je suis Arthur, enchanté. N'ayant pas encore eut l'occasion de le faire je vous souhaite la bienvenu en Camelot. J'espère que vous vous plairez ici.

Il avait jugé inutile de préciser qu'il était le fils du roi, Gaïus le lui avait sans doute déjà dit ou bien son idiot de serviteur s'en était-il chargé.

- Je ne vais pas vous déranger plus longtemps. Je repasserai peut-être quand ils seront de retour.

Arthur tourna le dos à la jeune fille par la suite et se dirigea vers la porte lorsque, la sensation de tournevis le reprit. Il se stoppa et hésita un peu puis se tourna à nouveau vers Helika, penchant un peu la tête sur le côté et levant son index droit.


- Finalement...Je ne pense pas que j'ai le temps de les attendre.

Il fit une courte pause avant d'ajouter :

- J'étais venu demandé à Gaïus de me donner ou me faire une potions contre le mal de tête. Un mal de tête plutôt fort mais, finalement étant son apprentie je suppose que vous devez savoir faire ce genre de choses non ?

Arthur Arthur....Je penses que tu aurai dû te renseigner avant de dire ce genre de choses. Mais, bon on ne va pas t'en vouloir hein ? Bref, continuons. Ceci était tout à fait logique en fait pour le prince, cette jeune femme...Helika devais avoir sans nul doutes quelques connaissances et pour elle, faire une potions qui paraissait simple aux yeux du blondinet, devait être un jeu d'enfant.

Ainsi donc à défaut de merles on mange des grives n'est-ce pas ? Et à défaut du médecin de la cours hé bien on faisait appel a son apprentie. Naïf ? Suicidaire ? Arthur n'était ni l'un et ni l'autre, pourtant en tant normal une personne aurait attendu, oui mais, voilà le jeune homme avait pleins de choses à faire et il lui fallait faire passer ce mal au plus vite.


- Pourriez-vous donc m'en faire une je vous prie ? Je viendrai la chercher d'ici quelques minutes.

Sur ces paroles, le jeune prince s'en alla pour revenir quelques minutes plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helika
Surveiller l'idiot pour sauver le crétin
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 03/04/2011
Age : 26
Localisation : Camelot * Derrière Gaius ou Gwaine, ça dépend de l'heure ...

Feuille de personnage
Rang Sociale: Apprenti docteur de Gaius
Or: 100
Sacoche:

MessageSujet: Re: Helika [ PV Helika ]   Mar 19 Avr - 18:32

Tout compte fait, le jeune homme était plus que seulement séduisant. Helika put bien le remarquer lorsqu'elle s'étira un peu plus pour l'apercevoir. Elle ne voulait pas vraiment faire voir tout son corps, alors elle s'arrangeait pour que sa tête soit la seule chose visible. Étant de nature quelqu'un de très réserver et gênée, elle se sentait inférieur à l'homme qui était à quelques mètres d'elle. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle avait cette sensation qu'elle ne lui arrivait même pas à la cheville. Déjà, seulement ses vêtements lui indiquaient qu'il n'était pas un paysan. Elle était une paysanne, donc, directement, plus élevée dans la hiérarchie qu'elle. Heureusement qu'elle n'avait pas des vêtements troués et sales, car elle se serait sentie mal devant lui. Elle avait rencontrer beaucoup de gens nobles qui s'était moqué de son accoutrement, que de s'habiller comme un jeune garçon était complètement ridicule pour une femme. Elle le savait et Dieu seul sait tout ce qu'elle donnerait pour porter une robe comme toutes les autres femmes une fois dans sa vie. Impossible. Cela la mènerait à la mort et détruirait le semblant de vie qu'elle essayait de se construire à Camelot.

Enfin, si cet homme la connaissait, c’était qu'il habitait dans le château, elle lui devait donc le respect. Gaius lui avait appris qu'il était bien mieux d'essayer de se faire ami de ses gens que des ennemis. Elle avait été d'accord avec cette réflexion et avait essayé avec joie de se faire des amis. Sans succès. Blocage. Peur. Différence. Elle avait tout simplement peur des autres, qu'ils soient des enfants, des femmes, des hommes, tous la faisait trembler. Une seule erreur, une seule exposition de son tatouage et elle brûlerait sur un bûcher ou elle devrait tuer ... Elle ne voulait pas tuer, elle n'avait jamais voulu devenir ceci, elle n'était pas faite pour enlever la vie aux gens, mais on la forçait ... Elle avait autant peur de la vie que de la mort.

- Enchanté monsieur le prince.

Sa voix s'était dite neutre, mais tout son corps tremblait, elle semblait sur le point de s'évanouir sur place. Elle avait devant elle, le prince de Camelot. Arthur monsieur Pendragon lui-même. L'homme pour qui elle était maudite. Celui que la magie avait catégorisé comme si important qu'elle devait être maudite pour lui. L'homme que Merlin devait protéger à tout prix. C'était cet homme qui devait rester en vie et devenir roi si elle voulait devenir une humaine normale. Elle l'avait imaginé plus grand, mais moins beau. Elle n'aurait jamais imaginé qu'il avait un sourire si charmant. Un sourire si innocent et plein de bonne intention, non pas un sourire qu'on adresse seulement pour faire de la politesse et qu'on arrête après quelques secondes. D'après les rumeurs, on lui avait dit que le prince était arrogant, hors, elle irait contre-dire ses rumeurs sur le champ, elle dirait à Merlin qu'il avait tort ... Elle n'aurait jamais imaginé qu'un prince s'avancerait à quelques pas d'elle et lui élancerait sa main vers elle dans le but de la serrer sans avoir l'arrière penser de la blesser.

Aussi vite arriver, aussi vite reparti. Cela ne la désolait pas, elle pourrait retourner dormir, malgré que la conversation avec les gens n'était pas une chose déplaisante pour elle. Elle voulait être normale, blaguer comme tout le monde, mais elle avait si peur, tellement peur qu'elle figeait, bougeait à peine et elle semblait toujours prête à frapper le premier qui approcherait trop vite d'elle. Elle savait se défendre sans aucun doute, mais elle ne savait pas quand baisser les armes et simplement profiter de la vie, elle vivait comme un loup sauvage, toujours sur le qui-vive. C'est malsain. Comme si le prince avait entendu ses paroles, il se retournera vers elle, lui annonçant qu'il ne reviendrait pas plupart pour voir Gaius. Il avait besoin de sa potion maintenant ...

Quoi ? Elle ? Non c'est une blague, elle ne savait même nommer les ingrédients autour d'elle... Elle n'allait pas lui préparer une potion, elle n'avait pas a le faire, il attendrait Gaius. Qui allait seulement revenir dans la soirée ... le prince n'allait surement pas aimer cette réponse et lui dire qu'elle allait surement l'empoisonner n'était pas la meilleure option ... Elle devait à tout prix garder sa couverture, ne pas la perdre, rester au château, proche de Merlin. Cela voulait aussi dire qu'elle devait apprendre tous les trucs de potion dans un temps record. Bon oui, elle apprenait rapidement, mais de là à savoir préparer une potion après quelques jours ... Elle ne voulait surtout pas le prince comme essai ... et si elle le tuait ?


- Bien sûr, Votre Majesté.

Une fois qu'il eu fermé la porte, la pauvre Helika fit presque une crise de panique dans le portique de sa chambre. Elle dévala les quelques escaliers et ouvrit tous les livres qu'elle trouva dans une grande panique. Elle tournait les pages rapidement, cherchant à peine sous la panique, elle espérait que les mots : « maux de tête » allait apparaitre par magie devant ses yeux. Bien sûr, cela aurait été trop beau, alors elle ne trouva absolument rien. La solution la plus sage était donc de prendre les trucs les plus proches, les mélanger, les faire cuire, ajouter de l'eau et le donner au prince et faire ses valises rapidement pour quitter la ville à une vitesse folle. Dans le meilleur des cas, il lui pousserait peut-être des oreilles de Troll ... Pour expliquer un comportement aussi idiot, il fallait se rappeler qu'Helika était la soeur de Merlin ... Elle mit des plantes, écrasées dans ses mains avant, puis elle découpa en petits morceaux un truc qui aurait pu ressembler à un oeuf pourri. Pour poursuivre, elle prit un liquide au hasard, elle aimait bien sa couleur verte vaseuse. Elle trouva que le produit avait l'air assez visqueux ainsi, alors elle le fit cuire et pendant ce temps, elle fit les cent pas autour de la table.

Si elle le tuait ? Elle aurait un vrai meurtre prémédité sur la conscience ! Il n'était même plus temps de fuir, elle était presque sure de rencontrer le prince dans le corridor ... Elle tremblait encore plus qu'avant, elle pouvait toujours se jeter par une des fenêtres, mais adieu sa couverture ... Lorsque le prince ouvrit la porte, sans cogner, elle fit le saut et deux pas vers l'arrière en mettant une main sur la garde de son épée. Cela lui prit un certain temps avant de reprendre le contrôle sur sa peur. Elle devait paraitre professionnelle pour limiter les dégâts... elle pouvait toujours accuser le matériel défectueux ... Non s'en était finit d'elle. Elle s'avança vers la potion, la prit d'une main et la secoua avant de la donner au prince.


- Il vous faut là prendre pendant qu'elle est encore chaude, attention pour ne pas vous brûler mon seigneur ... J'ai... fait de mon mieux ...

Elle se recula immédiatement après lui avoir donné et elle commença à jouer avec son chandail pour nervosité. En fait, la potion qu'elle lui avait donnée allait effectivement lui enlever son mal de tête, par miracle, mais elle le ferait vomir pendant des heures et il serait à peine capable de marcher, il tomberait surement au sol après quelques secondes d'ingurgitation. De médecin, elle allait devenir infirmière ...


Dernière édition par Helika le Jeu 14 Juil - 12:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Pendragon
Héritier du Trône et frère de coeur d'Anya
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 02/04/2011

Feuille de personnage
Rang Sociale: Prince de Camelot
Or: 100
Sacoche:

MessageSujet: Re: Helika [ PV Helika ]   Dim 8 Mai - 18:40

La potion était prête lorsque le Prince revint. Fort heureusement car son mal de tête s'était transformé en migraine, grosse migraine même. Il entra chez Gaïus sans prendre la peine de toquer cette fois et regarda Helika. La jeune femme prit la potions en main et s'avança vers lui, en la secouant avant de la lui donner. Il vous faut là prendre pendant qu'elle est encore chaude, attention pour ne pas vous brûler mon seigneur ... J'ai... fait de mon mieux ...Avait-elle dit. Arthur la prit en la remerciant .

- Merci, vous ne pouvez pas savoir à quel point cette potion est la bienvenue.

La boire tant qu'elle était chaude ? Aucun problèmes, le jeune Prince la bu d'un trait et ne la trouva pas trop mauvaise au goût. Il attendit quelques instant et ô miracle ! Sa royale tête allait mieux ! Il regarda Helika et dit :

- Vous êtes une excellente apprentie, vous ferez vite des progrès j'en suis sûr.

Sur ces paroles, il lui tourna le dos et sorti des appartements du vieux médecin. Il se passa une heure lorsqu'Arthur revint, blanc comme la neige, plié en deux et se tenant le ventre. Il regarda autour de lui et s'assit sur ce qui devait servir de lit au vieil homme. Son altesse royal avait un mal de ventre de tous les dieux, mal qui venait de remplacer la tête. Il fût prit de nausées et mit une de ses mains devant la bouche pour éviter tout renvois malencontreux. Il espérait que Gaïus eut été de retour mais, il n'en avait rien été, alors il appela son apprentie à l'aide .

- Helika, vous êtes là ?

Sa voix était petite et faible. Il ne se doutait pas le moins du monde que le mal pouvait provenir de la potions qu'il avait bu, pensant qu'il avait sans doute attraper une quelconque maladie. Lorsqu'enfin il revit la jeune femme il se leva mais manqua de tomber, ses jambes ne le tenant plus. Il se rattrapa à la table et lui dit :

- Avez-vous...Quelque chose....Contre le mal de ventre...Et les nausées ?

C'eut été une femme l'on aurait tout de suite pensée qu'il aurait été enceinte mais, aux dernières nouvelles les hommes ne portaient pas encore les bébés...Quoique...Avec la magie tout était presque possible...Là il s'agissait surtout du fait que miss apprentie médecin avait dû se tromper dans la confection de la potion. Soudainement il se précipita là où il pouvait ne pouvant plus se retenir et soulagea son pauvre estomac qui s'était rebellé. Le prince tremblait de la tête au pied à cause de sa faiblesse physique et éprouvait une grande honte d'être vu en si piteux état.

- Je suis...Navré...Que vous ayez...A me voir ainsi...

Avait-il pu dire. Oui, la fierté du prince venait de prendre un grand coup et son ego ne risquait pas de l'oublier. Espérons qu'il n'apprenne pas que la fautive de son malaise n'est autre que la potion faite par la demoiselle car il serai alors, possible que notre jeune altesse cris au scandale et à la tentative d'assasinat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helika
Surveiller l'idiot pour sauver le crétin
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 03/04/2011
Age : 26
Localisation : Camelot * Derrière Gaius ou Gwaine, ça dépend de l'heure ...

Feuille de personnage
Rang Sociale: Apprenti docteur de Gaius
Or: 100
Sacoche:

MessageSujet: Re: Helika [ PV Helika ]   Lun 30 Mai - 22:46

Suite à son ingurgitation de la potion, le prince sembla ... aller mieux. Helika ne disait rien et ne laissait rien paraitre, mais elle n'en croyait pas ses yeux, elle venait d'inventer un truc et hop, il fonctionnait ? Non impossible, cela ne pouvait pas être aussi facile, sinon Gaius ne lui répéterait pas sans cesse d'apprendre tous les bouquins présents dans la salle. Pourtant le résultat était là, le prince allait bien. C’était vraiment étonnant, mais elle n'allait pas chercher à savoir pourquoi, car si elle rendait malade le prince, il allait la pendre, alors elle avait eu de la chance, alors elle allait la prendre et se taire jusqu'à la fin de sa vie. Lorsque celui-ci lui affirma qu'elle était une bonne apprentie, elle le salua respectueuse en le remerciant. Elle ne voulait pas vraiment de ce métier, mais il faut toujours être poli envers un futur souverain, histoire de ne pas finir à la potence ...

- Merci mon seigneur ... Je ferai de mon mieux.

Lorsqu'il quitta, enfin, les appartements, Helika eut un soupir de soulagement. Il n'y avait plus de danger maintenant et elle allait s'enfermer jusqu'à ce que Gaius revienne. Pas question de soigner tout le monde qui revient dans la chambre, non elle avait eu de la chance là, elle n'allait pas pousser le bouchon trop loin. Si elle tuait quelqu'un, c’en était fini d'elle. Imaginez qu'Arthur en meurt, bonjour la honte, l'exil et la mort qui la guetterait si elle revenait à Camelot. Par la même occasion, si Arthur mourait, elle serait maudite pour toute la vie, alors pourquoi vouloir sa mort ? Elle le voulait bien vivant, avec une couronne sur la tête. Qu'il devienne roi rapidement, qu'elle est une vie normale, un amour et des enfants. Bon ... les enfants pouvaient attendre un peu, mais il serait temps qu'elle se case avec une famille ...

C'est lorsqu'elle laissa retomber son corps sur le lit qu'elle l'entendit revenir. Si elle avait eu la possibilité de disparaitre sous les draps, elle l'aurait fait, alors elle refusa de se lever en l'entendant ouvrir la porte. Pouvait-elle dormir ? Un loup qui ne dort pas, il mord. C'est seulement au moment où il l'appela qu'elle se leva de son lit, pour sortir de sa chambre. Elle ne savait pas si elle devait être énervée ou bien avoir peur. Peut-être que l'empoissonnement commençait maintenant ... puisse-t-il ne jamais savoir que cela venait d'elle ...


- Oui mon seigneur ?

À peine eut-elle le temps d'analyser la situation que le pauvre prince se retrouvait à se vider l'estomac prêt d'elle. À la place de se sentir dégouté et de reculer, elle avança vers lui et l'aida à se relever le dos en lui prêtant une serviette pour essuyer la bouche si jamais il était sale. Elle n'avait pas de retenue, car elle n'avait jamais vécu dans des endroits où des familles royales étaient présentes, pour elle, elle avait le droit en ce moment de toucher le prince.

- Respirez lentement mon seigneur.

Ella l'aida à venir se coucher sur le lit des malades de Gaius. Des personnes qui vomissent, elle savait comment les soigner sans potion, puisqu'elle avait été elle-même malade ou qu'elle avait vu son père malade. Cette fois-ci, elle allait être honnête avec lui.

- Mon prince, je n'ai point l'expérience pour les problèmes d'estomac en terme de potion. Il va falloir attendre le retour de Gaius, mais d'ici là, je vais prendre soin de vous.

Après avoir été chercher une serviette humide pour la placer sur son front, elle alla dans sa chambre pour prendre son oreiller. S'il en avait deux, il se sentirait peut-être plus à l'aise. Elle alla lui installer avec délicatesse sous la tête et après, elle prit les outils nécessaires pour nettoyer le sol, là ou son estomac s'était vidé. Elle ne sembla pas présenter de malaise devant cela, mais son odorat de loup criait à la décadence de son environnement. Bien sûr que cela sentait mauvais, mais plus vite elle le retirerait et plus vite l'odeur partirait. Elle alla ensuite ouvrir les fenêtres pour airérer la pièce le mieux possible. Craignant un autre rejet de son estomac, Helika alla lui installer un sceau à cet effet.

- Vous savez ... vous n'avez pas à avoir honte de votre état. Je n'en parlerai à personne et ... ce n'est pas grave d'être malade, ce qui est grave est de refuser de se soigner ... Reposez-vous et appelez moi si vous voulez quelque chose, je serai dans la pièce d'à côté ...

Le problème ? Elle ne pouvait pas dormir, mais elle ne pouvait pas non plus rester avec lui, ce n'était pas sa place ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Helika [ PV Helika ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Helika [ PV Helika ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Merlin Story :: CAMELOT :: La Citadelle :: Le chateau :: Appartement(s) :: Appartement de Gaïus et Merlin-
Sauter vers: