Merlin Story

L'histoire se passe après la saison 3. Qu'est devenue Morgane ? Et Morgause ? Arthur pourra-t-il être avec Guenièvre ? Merlin dira-t-il son secret à Arthur ? Quel camp choisirez vous ? Venez écrire la suite de Merlin.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 On se connait ? [PV Helika]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lise Parker
Petite enquêtrice affirmée
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 09/04/2011

Feuille de personnage
Rang Sociale: Chevalier
Or: 100
Sacoche:

MessageSujet: On se connait ? [PV Helika]   Sam 16 Avr - 17:08

Je courais. Toujours et encore. De plus en plus vite ! Pourquoi ? Pourquoi voulaient-ils du mal à Helika ? Pourquoi ?! Elle est mon amie, alors pourquoi faisaient-ils ça ? Ils n'avaient pas le droit ! C'était injuste ! Je ne mis pas longtemps à atteindre la forêt. Celle ci était en feu. La petite fille que j'étais restait figée et effrayée en regardant les flammes qui s'élevèrent plus loin dans les bois. Mais je ne pouvais pas rester là. Je me remis à courir. Mes petits pieds craquèrent sur le sol. Je trébucha contre une grosse racine d'un arbre qui était sur mon chemin et tomba par terre. Mes mains étaient en sang, mon visage salit par la terre. Je m'étais foulée la cheville. Malgré la douleur, je me relevais et me remis à courir, en boitant. La chaleur était étouffante, les flammes dansèrent autour de moi, des arbres craquaient et tombèrent violemment sur le sol. Je poussais un crie d'effrois et sauta en arrière, manquant de peur de me faire écraser par un tronc d'arbre. Les cries furieux des villageois retentirent non loin de moi. Ils étaient tout près ! J'étais donc proche du but ! Je repris ma course en priant pour qu'il ne soit pas trop tard. Finalement j'atteignit le lieux voulu avant les villageois. Notre cabane. La cabane que nous avions construit sur un arbre Helika et moi. Je m'arrêtais éssouflée tout en regardant notre cabane, du moins ce qui en restant. Les flammes l'avaient consumés, il ne restait que quelques planches calcinés. Mes yeux se posèrent sur la jeune fille, plus grande que moi, qui se tenait au pied de l'arbre. Elle était beaucoup plus effrayée que moi.

- HELIKA !

Ma pauvre amie, ma meilleure amie tremblait comme une feuille, ses cheveux étaient sales et emmélés, ses vêtements déchirés à quelques endroits qui laissaient voir des écorchures. Des larmes ruisselèrent sur ses joies. De toute évidence, elle avait déjà croisée les villageois. Ils avaient fait du mal à mon amie. C'était horrible. Je ne comprenais pas … pourquoi faire une telle chose ? Pourquoi autant de méchanceté ? Elle n'était qu'une petite fille innocente ! Alors pourquoi ? Mais je savais qu'ils ne s'arrêteraient pas avant d'avoir tué mon amie. J'allais dire à Helika de fuir, mais avant que je ne puisse prendre la parole, il se passa quelque chose de tellement surprenant que je restais tétanisée sur place, incapable de bouger. Sous mes yeux, Helika se transformait. Elle perdait forme humaine. Puis finalement ce fut un loup qui me fit face. Un loup …. Helika c'était transformer en loup. Mon cerveau n'avait pas encore réussit à assimiler l'information, car tout se passa très vite. Le loup bondit et ses crocs se refermèrent sur moi alors que je poussais un hurlement d'horreur. Du sang brouilla ma vision.


Je me revéillait en sursaut, poussant un crie, la respiration haletante. Mon visage était humide de sueur froide. Mes longs cheveux bruns désordonnés alors que les racines au niveau de la frange étaient mouillés sous la transpiration qui était montée à cause de la frayeur. Je fermais les yeux en reprenant ma respiration, me calmant doucement. Ce fichu cauchemar …. ce cauchemar qui n'en était pas un. Parce que ses flash étaient réellement arrivés lorsque j'étais petite. Cet événement qui a fait basculé ma vie à jamais.

Le soleil n'était pas encore présent dans le ciel que je devais déjà me lever. Quelle heure était-il au juste ? Même pas encore 6h du matin. Hé oui la vie de chevalier était dure ! Et pourtant j'étais sur que même le prince Arthur ne devait pas se lever aussi tôt. Du moins Monsieur avait un serviteur ce qui facilitait beaucoup la tache. Je laissa échapper un baillement en m'étirant. Je crois qu'une bonne douche me ferait du bien. Allez un peu de courage. C'est en pyjama que je sortis donc chercher de l'eau au puit. Je du faire plusieurs fois l'allée retour pour pouvoir remplir le bac en pierre qui me servait de baignoire, à l'aide de sot. Après avoir fait chauffer l'eau, je me dévêtis et entra dans ma baignoire de « fortune ». Tandis que je me lavais, mes yeux se posèrent sur mon poignet gauche où il y avait la morsure du loup. Je fermais de nouveau les yeux, je ne devais pas penser à mon passer.

Je sortis de mon bain, me sécha et m'habilla. Non pas en femme, mais plutôt avec mon armure de chevalier. J'attachais mes cheveux en chignon. Je ressemblais maintenant à un garçon efféminé. C'était l'effet voulu. J'avais usurpé l'identité de mon frère Kilian pour devenir chevalier. Maintenant que je vivais seule, il fallait bien que je gagne ma vie pour payer la maison, sinon je n'allais pas m'en sortir. Je ne voulais pas montrer que j'étais une femme, même si aucune loi n'interdissait la gente féminine de devenir chevalier. Seulement j'avais peur qu'on me fasse de traitement de faveur, ce que je ne désirais pas. De plus j'avais horreur d'attirer l'attention. Et une femme qui devint chevalier, on en entendra forcément parlé.

Je me mis donc en route pour aller à la citadelle. L'entrainement se passa avec difficulté. Se battre pendant des heures n'étaient pas de tous repos. Le prince Arthur ne nous laissait pas vraiment de temps de répits. C'est dans un combat à la masse d'arme que je fus blessée. On va dire que mon adversaire qui n'était autre que le prince lui même m'avait envoyé son arme dessus avec sa force légendaire. La boule noire à pics avait percée ma tunique et me blessa en haut du ventre, juste en dessous de la poitrine. Et c'est dans ces moments là que je me dis, heureusement que je suis sensé être un homme, parce que je pense qu'Arthur (malgré qu'il soit arrogeant) aurait culpabilisé d'avoir blessé une femme.

Vers midi, je rentrais donc chez moi. Ma faim était coupée par ma blessure. Je quittais mon armure en grimaçant de douleur. Pas jolie à voir. Je détachais mes cheveux, mis des vêtements féminins et sortit de chez moi, pour aller de nouveau à la citadelle. Je ne pouvais pas rester comme ça. Il fallait que j'aille voir Gaius le médecin de la cours pour qu'il me soigne. Je montrais mon titre de noblesse à un garde qui me laissa passer. Je m'arrêtais devant chez Gaius et frappa à la porte. Pas de réponse. Je décidais d'entrer discrètement, sans faire de bruit comme d'habitude. Je m'appuyais contre un mur et ferma les yeux, alors que le sang tachait déjà mon haut. Je n'avais même pas regardé s'il y avait quelqu'un ou non dans la pièce. Je sentais aussitôt la migraine s'emparer de ma tête. Ma main toucha mon front alors que j'ouvris les yeux. Ma vue se brouillait. Je fis deux trois pas en avant en vacillant, avec cette horrible douleur dans le ventre. Et enfin ce qui devait arriver, arriva. Je perdis connaissance, tombant sur le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helika
Surveiller l'idiot pour sauver le crétin
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 03/04/2011
Age : 26
Localisation : Camelot * Derrière Gaius ou Gwaine, ça dépend de l'heure ...

Feuille de personnage
Rang Sociale: Apprenti docteur de Gaius
Or: 100
Sacoche:

MessageSujet: Re: On se connait ? [PV Helika]   Sam 14 Mai - 20:21

Elle commençait à apprécier la vie à Camelot. Après tout, ce n'était pas si noir que ça, il y avait aussi du blanc. Merlin ne lui avait pas du tout montré le blanc de cette histoire. Il l'évitait. Oui, ça la dérangeait, mais elle ne savait pas quoi faire que de le regarder s'éloigner en lui envoyant la main. De toute façon, elle avait l'habitude de vivre sans famille, alors le fait que Merlin l'ignore n'était pas si grave que cela ... elle pourrait s'en remettre. Non, elle ne pourrait pas, c'est pourquoi elle essayait toujours quelques choses. Elle lui apportait de la nourriture ou de l'eau au beau milieu de la journée, il s'était souvent plaint qu'Arthur ne lui laissait pas une seule seconde pour respirer. Cela n'avait pas suffi, alors, un matin, elle avait décidé qu'elle allait l'aider dans ses tâches ! Quelle merveilleuse idée ! Non pas du tout, toutes les idées de Helika sont mauvaises. Quelle est la tâche de Merlin ? Serviteur d'Arthur. Ce qui signifie ... enfin, Arthur est un homme. Bref, passons. Se rendant à la rencontre de Merlin, elle lui assure qu'elle ira porter le déjeuner au prince, ce qui lui fera un petit moment de libre pour aller finir une autre tâche. Elle est gentille la grande soeur hein ? Non, elle est bête ...

Le grand sourire au visage, comme une enfant, elle se dirige vers les quartiers du prince avec son plateau dans les mains. Elle fait bien attention de ne rien renverser. Elle n'est pas en retard, mais si elle devait tout renverser et retourner chercher quelques choses aux cuisines, elle serait en retard et Merlin serait puni par sa faute. Ce n'est pas le meilleur moyen de se faire des amis ... surtout qu'elle avait une dette personnelle envers Arthur ... suite à cette mésaventure dont il est interdit d'être mentionné suite à l'orgueil démesuré du prince. Donc, revenons à la jeune demoiselle presque agile qui se promène avec son plateau à la main. Cognant avant d'entrer dans les appartements, elle fit son entrée de la manière la plus extravertie qui lui était permise d'être, c'est-à-dire en baissant la tête pour regarder le plat et s'avançant aussi lentement qu'une tortue. Un prince, c'est impressionnant. Un beau prince, c'est signe de catastrophe. Avec la plus grande précaution, elle alla porter le plateau sur la table d'Arthur et c'est seulement par la suite qu'elle se permit de regarder autour d'elle. Impossible de ne pas devenir rouge. Arthur, loin d'être l'image qu'elle se faisait de lui, avait laissé trainer sur son lit, ses sous-vêtements. Le prince devait penser que le seul qui les verrait serait Merlin, puisqu'il viendrait ranger dans les plus brefs délais. Qui était le plus gêné ? Arthur ou Helika ? Helika, sans aucun doute.

Coup bas de Merlin ? S'il avait osé, elle allait le noyer dans les buvettes des chevaux ... Elle bégaya mille excuses avant de foncer droit vers la porte pour sortir. Il n'eut même pas le temps de la chasser ou la retenir. Elle partit comme un coup de vent, zip zap, partit. Introuvable. Elle alla directement bien sûr dans sa chambre, couverte de honte. Voir les sous-vêtements du futur souverain sans être sa femme ... quelle honte pour le pauvre prince. Elle allait s'enfermer et ne plus sortir et surtout, ne plus lui adresser la parole ou même le regarder ... Espérons seulement qu'il ne débarque pas dans sa chambre en demandant l'égalité et voir ses sous-vêtements lui aussi ... C'est la tête sous l'oreiller qu'elle passa une grande partie de la prochaine heure, à maugréer contre elle même et contre Merlin. Elle essayait de son convaincre que ce n'était pas un coup bas de ça part, mais il était impossible que Merlin est oublié le désordre qui régnait toujours dans la chambre d'Arthur. Si elle l'attrapait lui ... Elle lui ferait sentir la colère d'une grande soeur ... elle ne savait pas trop comment, mais elle était presque sure que cela viendrait naturellement, elle avait ça dans le sang après tout.

Boum. Comment sa boum ? Les boums, c'est étrange, il faut donc ce lever pour aller voir ce qui se passe. Peut-être que Gaius était tombé ou avait fait tomber quelques choses. Valait mieux l'aider avant qu'il se fasse mal, il est vieux le pauvre, un dos est si facilement abîmé à cet âge. Retirant sa tête de sous son oreiller, elle sortit de la chambre en descendant les marches d'un pas rapide. Elle vu une jeune fille au sol, certainement plus jeune qu'elle. Elle ne semblait pas vraiment en état, alors Helika s'approcha doucement d'elle. Son instint pouvait lui dire qu'elle était malade, les loups attaquent toujours les proies les plus faibles ... La prenant dans ses bras pour la déposer sur le lit d'hôpital de Gaius, elle examina sa patiente improvisée. Elle était venue ici pour voir le médecin, c’était évident. Elle n'était pas médecin, mais Gaius était encore une fois absent ... Il n'était jamais là au bon moment de toute façon ... Après un rapide coup d'oeil, elle vu la plaie. Ah voilà un bobo qu'elle savait soigner ! Pas aussi bien que Gaius, mais assez pour avoir fait ses preuves sur elle-même après de nombreuses blessures. Préparant une légère mixture avec des plantes, elle lui appliqua par la suite doucement, elle savait que cela allait chauffer, mais elle devait le faire et c'était mieux de le faire maintenant, pendant que la patiente dormait. Par la suite, à l'aide d'une aiguille et d'un fils, elle recousue la plaie à la manière d'une novice, mais au moins, elle faisait de son mieux.

Elle lui mit plusieurs lingettes d'eaux froides sur le front après avoir remarqué une petite fièvre due à l'infection. Dès que la mixture aurait fait son effet, la fièvre allait descendre. Elle se disait au moins qu'Arthur ne pourrait pas lui reprocher quelque chose après avoir sauvé une vie ... Bon quelques fois elle passait à deux doigts de faire une victime, mais bon, s'était du passé et elle avait tout arrangé non ? Lorsque la petite ouvrit un oeil, Helika n'était pas prêt d'elle, elle était légèrement plus loin, le nez plongé dans un livre, mais ses sens lui indiquèrent que sa proie était en léger mouvement, ce qui attira légèrement son attention, mais pas assez pour lui adresser la parole. C'est seulement lorsque sa patiente essaya de se redresser qu'elle ferma le livre pour la regarder correctement.


- Doucement, la fièvre n'est pas encore tombé. Je vous conseille de rester coucher et d'attendre le retour du médecin de la cours pour vous assurer un bon rétablissement, je ne suis que son élève.

Elle ne pouvait pas l'obliger à rester là, mais elle pouvait fortement la convaincre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
On se connait ? [PV Helika]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Merlin Story :: CAMELOT :: La Citadelle :: Le chateau :: Appartement(s) :: Appartement de Gaïus et Merlin-
Sauter vers: